Histoire

L’enseignant amstellodamois Nico Broekhuysen cherchait un jeu pour les garçons et filles de sa classe. En 1902, il fait la connaissance du Ring-Ball en Suède. De retour au pays, il ‘en inspira. De par ses origines, ce sport est surtout pratiqué aux Pays-Bas et en Belgique. Il se distingue par sa mixité: une équipe est constituée de quatre femmes et de quatre hommes. Il est en démonstration aux Jeux olympiques de 1920 à Anvers et de 1928 (à Amsterdam).
La fédération internationale de korfbal (FIK) est fondée en 1933 en prenant la suite du bureau international mis en place dès 1924 par les fédérations belges et néerlandaises. Elle regroupe 51 fédérations nationales au début du XXIe siècle. La
FIK devient officiellement IKF (International Korfball Federation) en 1982.
Le korfbal est admis au programme des Jeux mondiaux depuis 1985. Le championnat du monde a lieu tous les quatre ans depuis 1978. Pays-Bas et Belgique dominent les palmarès.

 

En France

 

Nous sommes au début des années 80 … Un entraîneur belge décide, selon son expression, d’ « envahir la France » avec le korfbal. Il s’appelle George Stoller. Ayant contacté par courrier, individuellement, chaque Directeur Départementale de Jeunesse et Sports pour présenter son sport et proposer des démonstrations, il reçoit … deux réponses ! Et un seul département donnera une suite positive : le Cher.
Immédiatement, l’UFOLEP et l’USEP départementales offriront leurs structures pour essayer de promouvoir cette activité obligatoirement mixte qui correspond si bien à leur devise : « une autre idée du sport ». C’est ainsi que, dès 1980, deux équipes : une belge et une Hollandaise, viennent en Berry pour une première présentation. Elles sont accompagnées de personnes dont les noms resteront longtemps dans la mémoire des korfbaleuses et korfbaleurs français : George Stoller, Vicske Gilson, Roger Wilms, Jean Frédérickx … En 1981, le korfbal entre au programme du stage départemental USEP ; en 1982 a lieu le premier stage régional UFOLEP, suivi de la mise en place d’un championnat UFOLEP ; toujours en 1982 (novembre), l’UFOLEP Nationale est admise comme membre de l’International Korfball Federation (IKF).
Et par la suite, souvent accompagné de ses « georgies », George sillonne la France avec ses ballons, ses poteaux … et son enthousiasme ! De Bourges à Bordeaux, de Saint-Brieuc à Thonon-les-Bains, de Reims à Laval, on peut le voir arriver, suite à un simple appel : à chaque touche, il ferre ! Partout il se fera des amis et développera « son » korfbal.
Après le Cher, le korfbal gagnera « officiellement » la Loire en 1983 puis l’Ardèche en 1985. Une Commission Nationale UFOLEP verra le jour, puis des compétitions régionales, nationales … et même internationales !
Depuis 2014, le korfbal possède sa propre fédération, Mr Sebastien FARGERE en étant le Président.
Dans le but de concurrencer les grandes nations (Belgique, Pays-Bas, ….) de ce sport. L’équipe de France s’est développée avec la création d’une commission de sélection national et la nomination de Mr ROBSON formateur diplômé en Belgique, une équipe  « jeune » a vu le jour;
Le championnat est composé d’une poule nationale et d’une poule excellence ainsi que d’une poule Honneur.

Le Jeu

 

Le korfbal se pratique en intérieur (40 × 20 mètres) et en extérieur (60 × 30 mètres aux Pays-Bas et 40 x 20 mètres en Belgique) sur un terrain partagé en deux zones. Dans chaque zone est placé un poteau. D’une hauteur de 3,5 mètres, il est pourvu d’un panier de forme cylindrique et sans fond. Le ballon est similaire à celui du football.
Les deux équipes sont constituées de huit joueurs: deux femmes et deux hommes de chaque équipe dans chaque zone (attaque et défense). Tous les deux paniers (buts), il est procédé à un échange de zone et de fonction (attaquants et défenseurs échangent leur rôle). À la mi-temps, les équipes changent de côté.
Le règlement proscrit les actions suivantes :
  • Se déplacer avec le ballon, même en dribblant,
  • Tirer au panier en position couverte (lorsqu’un défenseur se trouve à portée de bras de l’attaquant, plus près du panier et tente de le bloquer),
  • Garder un adversaire du sexe opposé ou plusieurs adversaires,
  • Les contacts physiques.